Options

Les options possibles pour un poêle ou une cuisinière de masse

Chaque poêle est sur mesure, donc chaque poêle est unique. Si vous avez déjà une idée de la forme du poêle, de son emplacement, de ses finitions, faites-nous en part (croquis, photos de ce qui vous inspire, etc). Plus nous avons d’éléments pour comprendre vos envies, plus nous comprenons votre projet, mieux c’est pour concevoir un poêle fidèle à vos attentes !

Voilà quelques options possibles :

1.Le banc (chauffant ou non-chauffant)
2.La niche à bois
3.La cachette secrète
4.Le four blanc
5.Les plaques de cuisson ou simple rond de cuisson

 

Le banc chauffant : partie intégrante du poêle, nous pouvons concevoir un poêle avec un (ou plusieurs) banc(s) dans lequel la fumée va circuler. Selon la saison, le banc sera tiède à chaud et vous permettra de vous asseoir les fesses et le dos au chaud (très appréciable par les froides journées d’hiver !).

Le banc non-chauffant : accolé au poêle, le banc non chauffant permet d’avoir le dos au chaud, et l’assise tiédi par sa proximité avec le poêle. Nous pouvons l’intégrer dans le dessin du poêle, ou bien vous pouvez le concevoir vous-même une fois le poêle réalisé (attention à maintenir les distances de sécurité si vous utilisez un matériau inflammable).

La niche à bois, habillé de métal, vous permet de stocker selon les cas un à plusieurs jours de bois et donc de le préchauffer pour des allumages encore plus efficaces. De plus, elle peut vous permettre de ranger les ustensiles du poêle (thermomètre, support de cuisson, etc).

 

Une cachette peut être aménagée à l’intérieur de votre poêle. Cette cachette connue uniquement de vous, vous permettra de cacher documents tels que passeports, ou des petits objets. Son efficacité ne tient pas sur un blindage ou une serrure, mais sur le fait qu’un voleur n’imaginerait pas chercher dans un poêle à bois (en vous souhaitant que jamais vous n’ayez pareil visiteur chez vous) !

Adepte des cuissons lentes, le four blanc est fait pour vous !

Le four blanc est un four dans lesquels les fumées ne circulent pas. Les fumées passent autour et chauffe ainsi les briques composants le four. C’est donc un four qui fonctionne uniquement par accumulation de chaleur. Aucun risque de faire brûler quoi que ce soit dans ce four ! Les températures montent au maximum à 150°c. Parfait pour faire mijoter pendant plusieurs heures (voire plusieurs jours !), ce four réserve bien des surprises pour nos papilles.

 

Pour information, comme précisé dans la page “Cuisiner” – Premier paragraphe : “cuisiner dans le four”, chaque poêle possède d’office un four : le foyer du poêle étant entièrement maçonné en briques réfractaires selon les techniques traditionnelles des fourniers, aussi, il se transforme dès la fin de la flambée en four à chaleur tombante.

Le four blanc est donc un autre four que l’on peut intégrer dans le poêle.

Le poêle peut être équipé de plaques de cuisson, ou d’un rond de cuisson afin de vous permettre de saisir, rissoler, mijoter de bons petits plats.

Plus d’infos sur les cuisinières ICI.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail